• Linguères d'Afrik

JIFA 2020: Plaidoyer de Femmes d'Afrique.


Il est incontestable que la situation de la femme dans la société est un baromètre qui ne trompe pas. Il suffit de regarder les différents pays à travers le monde pour s'en rendre compte, les sociétés, les pays ou la femme est le plus brimée opprimée là où elle a le moins son mot à dire dans les décisions engageant la vie du pays et l'état de développement ou non du dit pays sont liés; nous ne cherchons nullement à entrer en conflit ouvert avec nos frères en nous posant en féministe invétéré en voulant jouer les féministes occidentales à outrance, non ce n'est pas notre propos nous voulons simplement réaffirmer, ici que la femme peut et doit participer au développement du pays. Dans les pays démocratiques (en occident pour la plupart ), les femmes ont acquis leurs indépendances surtout après la 2ème guerre mondiale alors que leurs hommes combattaient sur les fronts (fronts sur lesquels elles étaient du reste nombreuses, exerçant des métiers tels que chauffeurs d'ambulance, infirmières et présentes également sur le front intérieur)… elles ont assuré la survie économique dans les différents domaines secteurs d'activités et elles ont relevée haut la main ce défit que l'histoire leur présentait; au sortir de la guerre, elles ont été davantage considérées pour leurs apports considérables aussi à l'effort de guerre.


Dans nos sociétés africaines, la femme a traversé et continue de traverser (quand ce ne sont pas des guerres fratricides qui déciment le pays), tous les jours depuis bien trop longtemps (nous ne voulons pas remonter jusqu'à l'ère de la colonisation mais après les indépendances au gré des tyrans africains), toutes sortes de maux, elle vit des situations de guerre même si son pays n'est pas toujours en état de guerre, elle est frappé de plein fouet, elle et ses enfants; elle n'a pas à subir des atrocités directement de la part d'étrangers, mais bel et bien de la part de ses frères, qui au lieu de l'aider, la maltraite, ne lui donnant comme espace de vie, que misère, famine, lamentations, prostitution, pour elle et ses proches. Elle doit subir en plus de çà la honte que cette situation détestable lui donne comme position dans le monde, elle doit (elle et ses enfants ) subir, la moquerie le mépris des autres Nations qui ne voit en elle qu'une personne incapable de donner une instruction descente aux siens, un espace de bonheur décent et enviable, que du contraire elle est montré du doigt vilipendée, ridiculisée mais comme me l'a si bien appris ma mère: "Quand tu marches avec quelqu'un qui n'a pas honte ma fille, lui ne souffre pas, il n'a pas honte, rien ne le touche, rien ne le blesse, rien ne l'atteint, il vit sans honte toi qui vit avec lui ou près de lui c'est toi qui souffre." C'est exactement ce qui se passe par rapport à la femme africaine et certains hommes africains. Ils n'ont cure de la position désobligeante, honteuse, catastrophique que vit notre continent. On dirait qu'ils ne sont même pas des hommes doués d'intelligence, de réflexions, de compréhension, de raison, de compassion. Ils se rendent, en notre nom, au nom de nos peuples, dans les réunions internationales, comme de simples bana-banas à qui on aura promis 10.000 dollars ou même 1 million qui iront alimenter leurs comptes personnels en Suisse ou dans un autre pays de leurs maîtres et ne se rendent toujours pas compte ou feignent d'ignorer les richesses humaines, minières dont leurs pays regorge.

C'est lamentable, c'est honteux, de les voir faire la courbette devant eux, ils ne se comportent pas en hommes, grands, forts et responsables comme si leurs maîtres, leurs propriétaires étaient eux les seuls à être des hommes, les vrais, sachant ce qu'ils font, comment ils vont le faire et pour qui ils vont le faire (pour leur femme, leurs enfants leur pays, leur Nation ). Le nombrilisme de nos représentants bana-banas les dépasse, leur ethnicité les coince, leur perception du monde est limitée, restreinte, voir inexistante et qui en souffre au premier plan?

Ce sont encore et toujours les femmes et les enfants qui n'ayant toujours pas accès aux prises de décisions de leur pays pour changer cette état de choses, ont eux confiance en ces traîtres. Pour cette raison, je suis fière de la descente des femmes et de celle de nos jeunes lors des événements tragiques que nous avons traversé et qui malheureusement ne semblent pas avoir apporté à ce jour un quelconque changement C'est pour ça aussi que je suis fière de la prise de position des femmes de Guinée, du Mali et dans d’autres pays du continent. Femmes d'Afrique tu as un rôle prépondérant à jouer et tu es entrain de te positionner pour y arriver. Fini d'applaudir comme tu le dis si bien toi même à tors et à travers pour des personnes qui se disent pères, papas, maîtres de la maison simplement parce qu'il est homme génétiquement parlant, parce qu'il t'aura donner quelques pagnes et quelques bijoux et qu'il t'accorde ainsi le droit d'être belle et de te taire quand tes enfants sur l'étendue de ton territoire (voir de ton continent) toutes tribus confondus crèvent de faim, quand tu n'as pas de médicaments (seraient-ils génériques) pour les soigner, pas de pouvoir d'achat pas d'hôpitaux, pas d'infrastructures routières ,ferroviaires, maritimes, pas d'aéroports, pas de système de défense, pas d'armée (sinon quelques "soldaillons" à la solde d'un tyran qui tirent sur tes enfants) pas de système éducatif compétent, pas d'agriculture couvrant tes besoins. D'autres Nations, qui elles cultivent te donnent comme a une vulgaire mendiante encore et toujours du riz et on se réjouit parce que tel pays nous aura fait le don de quelques tonnes de riz quelle jubilation; moi je dirais quelle honte, quand on sait que nos terres cultivables sont hautement plus riches que les leurs moi j'enrage quand je lis j'entends je vois cela mais nous n'avons malheureusement pas la même vision des choses nous et la plupart des dirigeants actuels de notre continent.

D'aucuns diront mais quel est son problème celle là?

Mon problème mon délire: c'est voir, vivre l'Afrique autosuffisante en alimentation, L'Afrique et ses beaux africains à la pointe de la technologie, de l'électronique,

L'Afrique puissante couvrant et encadrant ses enfants et ceux des autres qui en auront besoin

L'Afrique du Sénégal pour ça

L'Afrique de la Guinée pour résoudre tels autres problèmes

L'Afrique du Congo pour répondre à tel autre problème,

L'Afrique du Soudan

L'Afrique des "solutions et non plus l’Afrique de la pollution, de la saleté et des guerres",

De la catastrophe des désastres de nos jeunes qui s'entassent dans des bateaux quand se ne sont pas des petites pirogues et qui traversent au péril de leur vie les océans pour un hypothétique avenir, pour un eldorado occidentale ils sont très loin d'imaginer les réalités actuels de cet occident qui se cherchent mais c'est vrai qu'avec le niveau de vie misérable auquel nous ont habitué nos dirigeants traîtres "avoir quelques dollars ou quelques euros c'est extraordinaire", exceptionnel et on peut aisément acheter comme homme à tout faire nombre d'africains qui ne sont as encore réveiller clairvoyant nationaliste égoïste pour leur pays ou simplement des hommes qui ont faim et que l'extrême pauvreté rend vulnérable, malléable etc...

Fini, nous n'applaudirons plus à tout va, pour des incapables, qui ne sont pas foutus de faire quelque chose de bien pour le pays, nous marcherons avec ceux qui feront marcher l'Afrique, dehors les sous hommes (femmes) bons à rien et traîtres à leurs frères, à leurs sœurs, à leurs enfants, à leur terre, à leur pays, à leur Nation .


Femmes d'Afrique tu as accès maintenant à internet, tu vois ce qui se passent ailleurs et pourtant ils t’avaient dit que si tu souffrais dans ton foyer, tes enfants seraient bénis, laisse moi te dire, qu'avec toutes les souffrances que nos mères et nos grand mères et même plus loin ont enduré, eh bien! L’Afrique devrait être plus que bénie depuis longtemps déjà, mais c'est malheureusement loin d'être le cas, alors laissons tomber ces sornettes et mettons nous réellement au travail en laissant de cotes les gêneurs ce qui ne font rien et qui depuis des lustres ne font que nous faire avancer dans le mur nous voulons une Afrique belle libre et prospère c'est possible avec des hommes et des femmes debout conscients de leurs apports bénéfiques à l'édifice Nation que nous sommes.

3 vues