285.000$ de la BAD pour les infrastructures, les PME et à l'emploi des jeunes en Tunisie, au Kenya et au Togo

02/03/2015

 

La BAD affecte 285 millions de dollars aux infrastructures, aux PME et à l’emploi des jeunes en Tunisie, au Kenya et au Togo

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 28 octobre dernier, des financements totalisant 284,97 millions de dollars en soutien de projets d’infrastructures routières en Tunisie, de développement de petites et moyennes entreprises au Kenya, et d’aptitude à l’emploi et à l’insertion professionnelle des jeunes dans des secteurs en croissance au Togo.

● Projet de modernisation d’infrastructures routières (PMIR) en Tunisie
Le Projet de modernisation d’infrastructures routières (PMIR) vise à remettre en état 719 kilomètres de routes classées, situées pour la plupart dans les gouvernorats intérieurs du pays (Ouest, Centre-Ouest et Nord-Ouest).
L’appui de la Banque prend la forme d’un prêt de 144 millions d’euros de la BAD, d’un prêt de 46,12 millions d’euros du Fonds Africa Growing Together, et d’un don de 1,68 million de dollars EU du Fonds d’assistance technique aux pays à revenu intermédiaire.

● Ligne de crédit de 50 millions de dollars EU à  Kenya Chase Bank Limited
L’octroi de cette ligne de crédit à Kenya Chase Bank Limited viendra appuyer la croissance de son portefeuille multisectoriel de prêts à des PME au Kenya.
La ligne de crédit ira également dans le sens des efforts déployés par la BAD pour améliorer l’accès de PME kenyanes à des financements et s’ajoutera aux concours que la BAD et d’autres partenaires au développement accordent déjà à des PME dans le pays.

● Projet togolais d’appui à l’emploi et à l’insertion de jeunes dans des secteurs de croissance
Le financement approuvé pour le Togo prend la forme d’un don de 9,38 millions de dollars venant du Fonds africain de développement, d’un don de 1,87 million de dollars  de la Transition Support Facility, et d’un prêt de 9,12 millions de dollars du Fonds spécial du Nigéria.
Le projet vise à créer des conditions favorables à une croissance économique et inclusive accrue à travers l’amélioration de l’aptitude à l’emploi de jeunes et la promotion de l’entrepreneuriat de jeunes dans des secteurs de croissance.
Plus particulièrement, ce projet ciblera 12 PME bien établies, 1 200 jeunes entrepreneurs (dont 30 % de femmes), 14 200 producteurs/éleveurs (dont 40 % de femmes) et 200 femmes habitant dans des villages ruraux vulnérables, et 1000 jeunes gens, dont 40 % du sexe féminin, formés dans des centres de formation professionnelle appuyés par le projet. Les autres cibles du projet sont quatre institutions de microfinancement, une institution financière et cinq centres de formation dans les mêmes régions qui formeront des jeunes à des métiers présentant de bonnes perspectives commerciales.

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle