L'Afrique chez vous...

04/11/2015

Auteur:

 Montreuil, le 26 octobre. Ivan Wang Sonne, un jeune étudiant, a créé son entreprise de produits à base d’hibiscus : il veut faire connaître les saveurs de son Afrique natale au plus grand nombre.
ll veut vendre «l’Afrique joyeuse » : Ivan Wang Sonne, un étudiant venu du Cameroun, se lance dans le « biss’nessde l’hibiss’cus ». A 23 ans, alors qu’il termine ses études à Centrale, la prestigieuse école d’ingénieurs, il a décidé de monter son entreprise qui commercialise des produits à base d’hibiscus, la « Reine des Tropiques » : une plante très consommée en Afrique, diurétique et bénéfique pour la pression artérielle.

« Mais surtout, c’est bon!» sourit le jeune entrepreneur installé dans la pépinière d’entreprises l’Atrium à Montreuil, la ville où il habite. Il lance ces jours-ci sa première production, trois boissons à base de fleurs d’hibiscus. Trois petites bouteilles au design coloré et amusant, couvertes de dessins et proverbes africains qui racontent de drôles d’histoires: «Biss’& Love», «Safari des Saveurs» et surtout «Goulou Goulou dans la case», mélange aromatisé au gingembre «à boire bien frais et à la nuit tombée…»

L’humour, c’est sa patte personnelle, lui qui adore «rire et faire rire, et surtout ne pas se prendre au sérieux!» s’amuse le jeune crack des maths. Venu en France pour suivre ses -brillantes- études. Ivan Wang Sonne se destinait au génie industriel quand son projet l’a rattrapé: «J’avais envie de promouvoir l’Afrique, ses produits. Ils sont mal connus, on ne les trouve que dans des épiceries spécialisées. Pourquoi ne pas créer une marque qui les distribue dans notre quotidien?»

Il a peaufiné son projet grâce à la filière Entrepreneur de son école, et remporté l’an dernier le concours de création d’entreprises étudiantes «Le Petit Poucet», qui lui vaut les conseils et le soutien actif de business angels. Il a financé ses débuts en donnant des cours de maths, trouvé des fournisseurs, un embouteilleur… Son hibiscus vient d’Afrique de l’Ouest: «Je suis en train de construire une filière directement avec les producteurs».

Ses boissons sont pour l’instant commercialisées dans les snacks et restaurants des quartiers d’affaires, mais on les trouvera bientôt en grande distribution, et en ligne sur www.bissandlove.com: «L’Afrique joyeuse, il faut que ça touche le maximum de gens!»

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle