Fêtes Consulaires à Lyon: Le Sénégal perd sa Téranga

08/12/2016

Il devient de plus en plus difficile de poser un constat sans pour autant que la susceptibilité exacerbée de quelques uns soit à fleur de peau. Nous étions là hier, nous sommes là aujourd'hui et demain nous serons là par la grâce de Dieu. En quoi une remarque sur ce qui est vu par le plus grand nombre devient une attaque personnelle. Si nos autorités consulaires ne sont pas capables d'entendre une remarque quelle qu'elle soit alors interrogeons nous sur leur capacité à nous représenter. Il semblerait que le post que j'avais fait sur l'ambiance des Fêtes consulaires était devenu un objet de polémique et que même certains se sont roulés par terre par frustration.

Pour info, je siégeais au nom du Sénégal et pour le compte de l'ancien Consul honoraire M. BATAILLY, à la Commission de préparation des "Journées Consulaires", devenues "Fêtes Consulaires". Donc si je dis qu'il "y'a rien au stand Sénégal", c'est que c'est tout simplement en comparaison avec ce que nous réalisions avec nos maigres moyens et grâce au soutien du Consulat de Paris. Ces rencontres des représentations des pays amis de la France et particulièrement de la ville de Lyon sont l'occasion espérée de vendre la destination de son pays. Les autres consulats, la plupart honoraires, travaillent avec les associations originaires des pays représentés. Et que cela se voit dans les stands.

Quelle occasion manquée pour faire redécoller le tourisme en souffrance au Sénégal. Et ce n'est pas le potentiel qui manque. Nous avons toujours des artistes d'un talent reconnu à Lyon et sa région, des professionnels de la gastronomie, de l'artisanat et de la culture sénégalais ont pignon sur rue. Avant l'érection du consulat honoraire en consulat général, des acteurs associatifs ou professionnels mettaient leurs savoir à la disposition de leur pays d'origine.

Le Sénégal jadis réputé et connu pour sa célèbre "Téranga" et son délicieux "Thiép" a tout perdu. Un camarade me faisait remarqué avec une amicale ironie qu'il était mieux accueilli au stand de la Guinée et que même le Thiép servi au stand du Mali était meilleur que celui qu'il a déguster plus tard au stand Sénégal. Pour ceux qui ont eu l'occasion de faire un tour au stand Sénégal ont vite déchanté car le spectacle, il y'en avait pas, ne valait pas le détour.

Et qu'à cela n'en déplaise, je demande pardon à celui qui me jettera la première pierre, mais au stand Sénégal il y'avait... RIEN.

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle