Pierre-Emerick Aubameyang, Roi d'Afrique du foot 2015

11/01/2016

 

Pierre-Emerick Aubameyang a été couronné jeudi 7 janvier à Abuja meilleur joueur africain de l’année 2015. L’international gabonais remporte cette distinction pour la première fois et détrône Yaya Touré, qui termine 2e.

Première pour le Gabon! A l’issue de la cérémonie des Glo CAF Awards ce jeudi soir à Abuja, c’est Pierre-Emerick Aubameyang qui a remporté le trophée du meilleur joueur africain de l’année 2015. Meilleur buteur africain au cours des 12 derniers mois avec 42 réalisations, l’attaquant du Borussia Dortmund succède à Yaya Touré, quadruple tenant du titre, en remportant le plus de suffrages auprès des sélectionneurs et DTN du continent. Les votes ont toutefois été serrés, Aubameyang cumulant au final 143 points, contre 136 pour son dauphin ivoirien et 112 pour André Ayew.

Vainqueur de la Ligue des champions avec le TP Mazembe, Mbwana Aly Samatta remporte de son côté le trophée également très convoité de joueur de l’année évoluant en Afrique. Comme un symbole pour l’international tanzanien en passe de rejoindre le championnat belge. Titre en guise d’adieu aux Corbeaux de Lubumbashi, sacrés équipe de l’année.

Autre récompense très attendue, celle de l’entraîneur de l’année, qui a finalement atterri entre les mains d’Hervé Renard. Vainqueur de la CAN 2015 avec la Côte d’Ivoire, le technicien français est devenu le premier sélectionneur à remporter la compétition avec deux équipes différentes. Un sacre continental qui permet aux Eléphants de rafler le trophée de la sélection de l’année.

Pays hôte de cérémonie, le Nigeria n’est pas en reste et repart avec les distinctions de Meilleur jeune et d’Espoir de l’année respectivement pour Victor Osimhen, champion du monde U17, et Etebo Oghenekaro, vainqueur de la CAN U23 avec la "Dream Team". Doublé également pour le Cameroun, qui montre sa suprématie dans la catégorie féminine avec les trophées de sélection de l’année et de Joueuse africaine de l’année pour Gaelle Enganamouit.

 

La déception de Yaya Touré

La pilule ne passe pas. Après avoir fait bonne figure dans un premier temps, Yaya Touré s’est indigné du sacre de Pierre-Emerick Aubameyang comme meilleur joueur africain de l’année 2015 lors des CAF Awards, jeudi soir. Battu dans un mouchoir de poche par le Gabonais, qui a recueilli 7 points de plus dans les votes des sélectionneurs et DTN, le milieu de terrain de Manchester City manque une occasion d’entrer dans l’histoire après ses quatre sacres consécutifs (record qu’il partage avec Samuel Eto’o).

"Je suis beaucoup beaucoup déçu. C’est triste de voir l’Afrique réagir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines!", gronde l’Ivoirien de 32 ans sur les ondes de RFI. "Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique. Car se comporter de la sorte, c’est indécent! Mais qu’est-ce qu’on peut faire? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l’extérieur que notre propre continent. C’est ce qui est lamentable !", déplore l’ancien Barcelonais.

"Occupe toi de l’Afrique et elle sera la première à te lâcher !"

Auréolé de son sacre à la CAN 2015, Yaya Touré ne comprend pas comment le titre a pu lui filer sous le nez. Pour tenter de comprendre l’argumentation de l’Ivoirien, il faut se souvenir que si Aubameyang a été au dessus du lot en club (meilleur buteur africain sur l’année civile avec 42 réalisations), il n’a pas permis à sa sélection de sortir de la phase de groupes de la CAN 2015 et continue à lui faire défaut dans certains moments importants, comme lors du barrage aller des éliminatoires du Mondial 2018 contre le Mozambique (0-1) lorsque son absence avait interpellé.

Des raisons qui poussent Yaya Touré à employer des mots très forts. "Comme on me le dit souvent, il ne faut pas trop s’occuper de l’Afrique parce que l’Afrique sera la première à te lâcher!", regrette un Eléphant aussi mesuré habituellement que furax ce vendredi. Ses admirateurs préféreront sans doute retenir les félicitations adressées à Aubameyang...

 

Ayew l’a aussi mauvaise

Arrivé 3e pour le titre de joueur africain de l’année 2015 lors de la cérémonie des CAF Awards qui s’est tenue jeudi soir à Abuja, André Ayew a la défaite amère. Bien plus que de ne pas avoir remporté le trophée qui est finalement revenu à Pierre-Emerick Aubameyang, c’est sa place sur la dernière marche du podium que ne comprend pas l’international ghanéen. "Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur. Ensuite en club, ça s’est super bien passé quand je suis revenu à Marseille et j’ai même été élu joueur du mois d’août en Angleterre avec Swansea. Et Yaya, capitaine des Eléphants, a fait une belle année aussi. Alors je croyais que ce serait l’un de nous deux", a indiqué le meneur des "Black Star".

"Aubameyang est un ami et il a fait une super année. Et c’est un super mec. Il a marqué beaucoup de buts",a-t-il tenu à ajouter, avant de poursuivre: "Mais Yaya et moi, on n’a pas le même rôle mais ça ne nous a pas empêché d’être décisifs aussi. S’il n’y avait pas eu la CAN, d’accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions… On doit les respecter. Si, nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera? Franchement, c’était Yaya ou moi cette année." Une sortie qui, après celle de Yaya Touré, n’a pas fini de faire parler...

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle