Investissement dans l'Uemoa: Le Togo meilleur élève

20/12/2016

Selon une étude réalisée par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao), sur l’«efficacité des investissements dans l'Uemoa», le Togo est placé dans le rang du groupe des pays les plus performants en la matière à côté du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

Autant dire que le Togo fait partie des trois premiers pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) dans lesquels les investissements sont orientés vers les secteurs porteurs de croissance économique.

Dans cette étude, l'indicateur du Rapport entre les investissements de l'année et la variation du produit intérieur brut (ICOR).
Dans ces premiers pays, l'investissement est relativement plus efficace que dans les pays du deuxième groupe constitué de la Guinée-Bissau (9,7), du Bénin, du Mali, du Niger et du Sénégal, selon l’Institut d’émission commun aux Etats membres.
Ce travail scientifique réalisée par la Direction des études et de la recherche de la BCEAO souligne qu'un ICOR élevé correspond à une utilisation inefficace des ressources en capital comparativement à un Icor faible. La moyenne de cet indice au niveau de l’UEMOA est de 4,6 alors que le niveau moyen des pays de référence (Botswana; Ethiopie; Ile Maurice; Mozambique; Rwanda; Tanzanie et Ouganda) est de 2,8.
Au titre de recommandations, l’étude interpelle tous les pays de l’UEMOA sur la nécessité d’augmenter le niveau d'investissement dans l'éducation et la formation professionnelle afin, souligne-t-elle, «d'améliorer qualitativement et quantitativement le capital humain dans l'Union».

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle