Uemoa: Intégration sous-régionale possible. L'exemple des infrastructures.

La Banque de l’union Burkina Faso (BDU-BF), filiale de la Banque de développement du Mali (BDM), a officiellement lancé ses activités le jeudi 22 décembre 2016 à Ouagadougou. C’était en présence de plusieurs personnalités du monde des finances. Dernière née du système bancaire, la BDU-BF, treizième banque du Burkina, a ouvert ses guichets le 15 janvier 2015 et entend contribuer activement au développement économique et social du pays.

 

Filiale de la première banque du Mali, Groupe banque de développement du Mali (Groupe BDM), la création de la BDU-BF s’inscrit dans la «stratégie de croissance externe» du groupe qui ambitionne d’avoir des filiales dans les 8 pays de l’espace Uemoa.

Présente en Côte d’ivoire, au Mali, en Guinée Bissau et au Burkina, la filiale burkinabè a débuté avec un capital de 5milliards 500millions de francs CFA. Lequel capital est porté à ce jour à 8 ,75 milliards de francs CFA, dont plus de 35% détenus par les privés nationaux, selon Karim Bagayoko, Directeur général de la BDU-BF. Ce capital social, en cours d’augmentation, est détenu selon lui, par la BDM-SA, la BOAD, les chambres de commerce et d’industrie du Burkina Faso et du Mali et les privés burkinabè. Nouvellement implantée, la banque de l’Uemoa qui entend couvrir les 13 régions du Burkina, possède déjà 5 agences au Burkina, dont trois à Ouagadougou, une agence à Bobo-Dioulasso et une Ouahigouya.

Et le Directeur général Karim Bagayoko, de noter que la BDU-BF se présente comme la meilleure réponse aux préoccupations des Burkinabè. A ce titre, la BDU qui a pris part à la conférence des partenaires du Burkina à Paris sur le financement du PNDES, compte participer au financement de l’habitat social. Ainsi, une convention de financement a été signée avec le Ministère de l’habitat et de l’urbanisme dans le cadre du programme des logements sociaux.

Représentant le patron de la cérémonie, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, le Ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Stéphane Sanou, a exprimé la satisfaction du gouvernement pour l’implantation de cette banque qui compte rehausser le taux de bancarisation du pays.

Et si la filiale de la BDM s’est établie au Burkina avec des capitaux détenus entièrement par des ressortissants de l’espace Uemoa, le premier Ministre salue cet état de fait. «Je me réjouit en ce sens que toutes les décisions de financements de nos économies seront prises à l’intérieur de notre espace» a-t-il dit.

Ainsi, le Ministre Stéphane Sanou a convié les responsables de la BDU-BF à poursuivre l’extension du réseau afin de contribuer à l’amélioration du taux de bancarisation du pays et à soutenir les différentes activités, notamment le financement des petites et moyennes entreprises.

Le président du conseil d’administration de la BDM-SA, Ahmed Mohammed Ag Hamami, pour sa part, a signifié la gratitude du groupe BDM aux autorités burkinabè pour leur accompagnement. Aussi a-t-il émis le souhait que la BDU-BF apporte sa contribution, aussi modeste soit-elle, au renforcement du tissu économique du Burkina.

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle