John Magufuli , le bulldozer qui nettoie tout sur son passage

11/01/2017

Retenez bien ce nom et ce visage. Surnommé « tingatinga », « bulldozer » en swahili, Magufuli a entamé fin 2015 son mandat en balayant lui-même les rues de la capitale le jour anniversaire de l'indépendance (cliquez ici pour voir les photos), dont il avait annulé les cérémonies par souci d'économies. Il a débarqué sans ménagement des officiels soupçonnés de corruption ou d'inefficacité, mais aussi des fonctionnaires dont il avait constaté le retard au travail lors de visites-surprises dans leur administration. Dans la même veine, il a interdit les voyages en première classe et drastiquement réduit les confortables per diem des délégations gouvernementales voyageant à l'étranger. Depuis son élection en octobre 2015, John Magufuli, 57 ans, a montré un talent certain pour attirer sur lui les projecteurs et renforcer son image d'homme proche du peuple, chantre de l'anticorruption et leader qui ne s'en laisse pas conter. Une image qui lui vaut une réelle popularité dans son pays : élu avec 58 % des voix, il est crédité par un récent sondage de 96 % d'opinions favorables.

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle