La popularité des marchandises chinoises en Afrique expliquée par Paul Kagamé

"Si la Chine fabrique des produits requis par l'Afrique qui n'est pas capable de les produire, les produits chinois afflueront alors en Afrique", a estimé M. Kagamé, lors d'une interview exclusive accordée à l'agence chinoise de presse Xinhua.
"Actuellement, les pays africains sont envahis de produits provenant du reste du monde, dont la Chine, parce qu'ils n'ont pas leur propres marchandises. Cela signifie qu'il est impératif que l'Afrique fabrique elle-même quelque chose et si elle peut produire ce dont elle a besoin, la quantité de produits importés va diminuer", a-t-il souligné.
"Pourquoi devrais-je me plaindre de tant de marchandises bons marchés arrivant ici", s'est-il interrogé, avant de poursuivre : " Si j'en ai besoin, elles sont toutes les bienvenues".
Par ailleurs, M. Kagamé a fait savoir que cela ne poserait aucun problème s'il existait certains déséquilibres commerciaux entre l'Afrique et la Chine.
Il a souligné que la Chine restait ouverte pour entendre les préoccupations des pays africains, évoquant que de nombreux produits africains ont été exemptés de droits de douane en Chine.
Selon lui, 440 catégories d'articles en provenance d'au moins 30 pays africains en développement sont autorisés à entrer sur le marché chinois sans aucune taxe.
"Si je ne peux pas produire quelque chose, je devrais la chercher autre part", a indiqué le président rwandais.
La Chine et le Rwanda ont enregistré des échanges commerciaux de plus de 34 millions de dollars, selon des statistiques fournies par l'ambassade chinoise au Rwanda.

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle