Faire pour nous sans nous, c'est faire contre Nous! (Nelson MANDELA)

La "task force" autour du Président est réputée être l'une des meilleures en Afrique. Les personnalités les plus éminentes et reconnues par par la famille des communicants et journalistes font partie de l'entourage de Macky Sall. cependant, le gouvernement du Sénégal ne parvient toujours pas à trouver une solution à son talon d’Achille. Le déficit de communication ou la manière façon de la faire suscite de la part des spécialistes interrogations et  commentaires violents envers l'équipe gouvernementale. Le 19 octobre dernier a eu lieu dans la capitale française une réunion interministérielle qui traitait entre autres sujets de la question de l'appui au financement des sénégalais de la diaspora.

Cette rencontre dont la tenue était aussi secrète qu'un baptême maçonnique laissa place à de nombreuses supputations. Du coup les accords paraphés lors de cette réunion entre les deux gouvernements français et sénégalais au bénéfice des sénégalais vivant à l'étranger, (en Europe) d'un montant de 14 millions d’euros pour accompagner 150 projets de la diaspora sénégalaise d’Europe, sont passés inaperçus.


La coopération bilatérale entre les deux pays, la lutte conjointe contre le terrorisme et tant d'autres sujets ont été abordés dont celui de l'accompagnement financier des ressortissants du pays de la terranga porteurs de projets de développement vers le Sénégal.

Ainsi, selon les précisions de M. Amadou Bâ, Ministre sénégalais de l’Économie, des Fiances et du Plan du Sénégal, ce financement porté à la fois par l'Agence française de développement, l’Union européenne et l’État du Sénégal, pour une participation sur son budget national (2 M€), d'un montant de 14 M€ sur 4 ans, permettra de soutenir des initiatives des diasporas sénégalaises en faveur du développement du Sénégal. Soit 150 projets de développement, pour répondre aux besoins des territoires dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la santé ou encore de l’accès à eau potable. Il permettra également l’accompagnement de 300 entreprises et le déploiement de services et outils financiers nécessaires à leur développement, ainsi qu’au moins 100 missions d’experts.

Les précédents projets (2006-2013) avaient, en effet, permis de mobiliser 6 M€ auprès de la diaspora sénégalaise en France.
Ce projet a pour objectif de valoriser les ressources techniques et financières de la diaspora pour le développement des territoires d’origine des migrants. Les contributions au développement des diasporas installées en Italie, en Espagne, en France et en Belgique seront mobilisées pour le développement des régions excentrées du Sénégal (Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Saint-Louis et Matam), mais également pour la création d’entreprises.

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle