A Lyon Youssou rend hommage aux "Lions" et oublie Habib.

Difficile d’oublier, la dernière fois que Youssou Ndour s’est produit sur la scène des "Nuits de Fourvière": c’était en 20.15, lors d’un concert donné avec l’orchestre de l’Opéra de Lyon. Ce qui avait d’ailleurs déçu les mateurs de Mbalakh. Il était venu avec une version réduite. Il y’avait Habib Faye.

Youssou Ndour est revenu à Lyon en majesté comme le veut sa stature d’artiste planétaire, cette galaxie rare de musiciens hors du commun à laquelle appartient l’enfant de la Médina, ce quartier populaire devenue comme il le dit dans une chanson éponyme, une métropole.

Youssou revient à Lyon, sur la scène des Nuits de Fourvière dans le sillage de la sortie de son dernier album "History". Une belle histoire construite autour d’hommages et de rencontres. Il raconte des histoires et de très belles depuis maintenant près de 40 ans.

La pluie a compris qu’elle ne pouvait en rien stopper l’ardeur des fans de la vedette venus nombreux fêter ces retrouvailles. Des retrouvailles un peu gâchées par la défaite de l’équipe nationale du Sénégal lors de la finale de la coupe d’Afrique face à l’Algérie. Les quelques minutes passées avec lui ont réussi à trahir une déception, celle de ne pouvoir offrir à son public de Lyon la coupe, ‘sa coupe’. Mais rien ne pourra troubler cette rencontre entre le public du théâtre antique et son idole. Il leur offrit le tube ‘Diambars’ en hommage aux Lions du Sénégal. Les drapeaux sortirent comme dans un beau désordre carnavalesque ‘vert, jaune rouge’ devint l’arc-en-ciel qui unifia ce public enivré par les sonorités distillées par l’orchestre.

Les titres se succédaient. Dans anciens que le public reprend à chaque fois en chœur. Puis la star décida de jouer les nouvelles compositions du dernier album. On espérait le titre ‘Habib’: Rien. La suivante non plus et celle d'après non plus. Et ce jusqu’à la fin du concert que la pluie qui dans une maligne synchronisation divine réapparaît pour raccompagner un public déchaîné qui en voulait encore.

Pour qui connait les liens entre Youssou Ndour et son ami Habib qui a été durant 20 ans son Directeur musical, décédé il y’à juste un peu plus d’un an en avril 2018, il y’à de quoi être déçu de ne pas entendre raisonner dans les travers du théâtre antique de Lyon le morceau composé pour sa mémoire car comme le dit le petit fils de Siré lui-même: "Habib Faye est un des artisans d’une très grande partie de ma carrière. Habib est inoubliable. Les espaces, l’épuration de ma musique. Habib c’est l’architecte de ma musique. Normal que j’ouvre l’album avec un hommage"… mais pas lors du concert de Lyon.

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle